Défaite contre les Bulls malgré des rookies en mode patron

Soirée de gala pour nos quatre rookies qui ont sorti le grand jeu malgré la défaite.

Privé de ses vétérans pour ce match contre les voisins de Chicago, Dwane Casey a dû alterner entre rotation large et efficacité. Après deux premiers quarts laborieux, les jeunots du Michigan ont su relever la tête et sauver l’honneur.

La déroute de la première mi-temps s’explique très facilement. Le défi physique proposé par les Bulls n’était clairement pas à la portée des joueurs des Pistons. Très rapidement, le duo Vuc/Lavine va prendre confiance et imposer un rythme infernal à la défense des Pistons. Seul Killian Hayes semble rester lucide et efficace en défense. Il lit très bien le jeu des Bulls basé sur du pick and roll et la recherche de missmatch. Il n’hésite pas à défendre sur Vucevic et arrive même à bien le contenir sur certaines phases, même si il se fait généralement dominer par la différence de taille et de gabarit. Deividas Sirvydis aura une nouvelle fois du temps de jeu dès le premier quart, mais malheureusement, il sera le maillon faible de l’équipe et se montrera très limité, notamment en défense. Une défaillance athlétique qui peut cependant largement s’expliquer par son manque de jeu et de rythme. Sekou Doumbouya lui aussi marquera un petit coup de frein dans sa forme du moment avec ce match. Il a paru fatigué et a presque refusé de prendre des responsabilités offensives ce soir. Ajoutez à ça la blessure de Frank Jackson très tôt dans ce match et vous obtenez un début de match raté.

Dès la seconde période, Dwane Casey décide de privilégié la cohésion de jeu aux rotations. Cook et Lee commencent le troisième quart, et l’effet est immédiat. Une osmose général émane du parquet, tout d’abord de par la présence de Tyler Cook qui ramène de l’athlétisme et de la taille, ce qui est bien utile pour défendre sur Vucevic et Lavine. Mais ce qui va faire la plus grande différence, est le duo Hayes/Lee. L’association des deux rookies a sûrement été la ligne arrière la plus efficace de la saison à Detroit. 38 minutes pour Hayes et 32 pour Lee. Autant de temps de bonheur lorsque les deux étaient ensemble. La présence d’un playmaker décent en la personne de Lee a permis à Killian Hayes de s’exercer à son jeu off-ball. Secteur dans lequel Coach Casey veut le voir plus s’exprimer.

J’adore jouer avec Saben Lee. Ce n’est que la seconde fois cette saison. Jouer sans ballon est un peu plus fun. J’aime beaucoup avoir un rôle de combo guard.

Killian Hayes

La réussite de cette association s’étend même à l’association des 4 rookies de l’équipe. Hayes, Lee, Bey et Stewart ont livré une des meilleures performances de la saison sur cette seconde mi-temps. Attention, accrochez-vous, les chiffres décoiffent : Au total, les quatre combinent 73 points sur 96, 22 rebonds sur 36, et surtout 19 passes décisives sur 22 ! Le seul point noir qui salit le tableau est la maladresse de Killian Hayes dans sa gestion du ballon. Un défaut récurrent sur cette fin de saison. 7 balles perdues pour lui lors de ce match. Un de ses plus gros axes de progression assurément.

Ce type de lineup peut devenir l’attraction des 3 derniers matchs de la saison et ne donne envie qu’à être revu. Il serait étonnant de voir les vétérans gratter des minutes, mais pas impossible de voir Dwane Casey essayer d’autres compositions et imposer de nouveaux rôles à ses joueurs.

Source image : thestate.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :