Les Pistons s’inclinent face aux Mavs dans un match terne et sans envie

Les Pistons ennuyeux, oui parfois ça arrive…

En déplacement dans le Texas, les Pistons affrontent une équipe de Dallas affamée de victoires. Alors qu’on s’attendait logiquement à une défaite, ce n’est pas le résultat qui fâche. La prestation défensive et le faible contenu offensif proposés par Detroit ont été très dérangeants.

Même si Jerami Grant et Cory Joseph combinent 50 points ce soir, le jeu offensif n’a rien proposé d’intéressant à voir. Pourtant si mobiles et créatifs, les joueurs se sont principalement contentés de jouer sur pick-and-roll cette nuit.

« On a eu beaucoup de pertes de balle ce soir. On a semblé un peu perdu sur le terrain. Nous avons raté des shoots qu’on aurait dû mettre, ce qui leur a donné des opportunités de prendre les devants au score. »

Dwane Casey

Le seule attraction du soir côté Pistons se nomme Jerami Grant, qui a comme à son habitude livré un match très complet et sérieux en attaque. 9/16 aux tirs, 26 points en 26 minutes. Compliqué de faire plus tranchant comme prestation. Un peu plus dans l’ombre depuis quelques matchs, Saddiq Bey et Saben Lee ont eux aussi livré quelques satisfactions. Saben Lee aura même été un détonateur pour la second-unit ce soir. C’est dommage que lui et Tyler Cook n’aient pas pu profiter d’un temps de jeu plus significatif lors d’un match sans enjeu comme celui-là.

Mais le sujet qui fâche le plus à propos de ce match est la défense et l’envie en général. En outre le très bon match de Luka Doncic qui est une superstar et un des joueurs les plus durs à défendre de la ligue, voir des joueurs comme Jalen Brunson poser 20 points à 8/12 aux tirs reste en travers de la gorge. Une prestation possible à cause d’un certain laxisme en défense, notamment lorsqu’il s’agit d’éviter les mismatch. Mason Plumlee a certes réalisé un bon match statistiquement, mais sa prestation reste proche du mauvais. Comment expliquer son -17 de plus/minus ? Il a été la cible préférée des Mavs. Dès qu’il était sur le parquet, il était clairement le joueur que ses adversaires voulaient avoir en face d’eux pour marquer facilement, et ça a marché. Un manque de mobilité et d’envie qui a sûrement coûté le match ce soir. La fin de saison devrait faire du bien à l’ancien des Nuggets qui a l’air fatigué et d’avoir besoin de repos.

Sans Killian Hayes qui a été ménagé et avec un Isaiah Stewart qui n’a joué qu’une quinzaine de minutes, les Pistons ont semblé sans âme et désorganisés. Une leçon intéressante à retenir de ce match qui ne restera pas dans les mémoires.

Source image : freep.com

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :