Troy Weaver confiant au sujet de la « restauration » de l’équipe

Profitant d’un entretien avec quelques journalistes, Weaver a fait un premier point sur le projet de reconstruction.

A l’occasion d’un entretient accordé à quelques journalistes sur Zoom, Troy Weaver a profité de ce moment pour faire un premier point sur sa nouvelle équipe et les progrès qu’elle fait. Ce projet qu’il a lui même qualifié de restauration lui procure beaucoup de satisfactions, dans la forme comme dans le fond.

Même si les résultats ne sont pas là, le contenu des matchs a de quoi dépasser les espérances des fans et dirigeants de l’équipe. Sur les 27 défaites, seuls 7 d’entres elles ont été de plus de 11 points. La rage et l’envie de se battre est là, et ça même contre les équipes les plus fortes de la ligue. Les Pistons sont une équipe très compliquée à jouer et qui tient souvent tête aux cadors, preuve à l’appuie avec le dernier match contre les Nets, où Detroit a su batailler jusqu’à la fin du match et proposer une vraie opposition. Et cette envie de se battre est d’après Weaver un de ses critères lorsqu’il se penche sur la confection du roster, et qu’il nomme sobrement « Piston Pride » (traduisible par fierté pistonnienne)

Si on regarde le match contre New Orleans (avant le all star break), on avait pas mal d’absent mais on s’est battu. C’est ça la Piston Pride. Le match à Tampa contre Toronto en est un exemple aussi. La nuit suivante contre les Knicks est également un exemple de combattivité et de Piston Pride.

Troy Weaver

Volonté, rage, et solidarité, ces valeurs font parties des maîtres mots de cette équipe. C’est grâce à ces valeurs là que le jeu proposé sur le terrain est bien plus satisfaisant que ce qui était espéré au début de saison. Même si beaucoup aime critiquer les défaites accumulées, Troy Weaver n’hésite pas à attaquer en retour pour défendre ses jeunes poulains de ce qu’il appelle la « restauration » de l’équipe.

Tout le monde veut s’attarder sur notre record, mais on a confiance en ce que nous produisons de bon tous les jours pour notre restauration. Mon père a un jour dit qu’on ne peut que restaurer quelque chose qui a été grandiose. Detroit a été grandiose par 3 fois déjà. Avec tout le respect que j’ai pour Atlanta et Minnesota, eux ne peuvent pas restaurer, car ils n’ont jamais été grands.

Troy Weaver

Une équipe avec les valeurs et l’ADN Pistons qu’a totalement construit Weaver en remaniant très largement le roster. Aujourd’hui, le plus ancien joueur des Pistons est Sekou Doumouya, qui en n’est qu’à sa deuxième saison NBA. Un pari qui marche pour l’instant, mais c’est surtout grâce à Dwane Casey et son staff qui fait un très bon travail. Et ça, Troy Weaver n’oublie pas de le préciser.

Les gars sont préparés. Ils arrivent en match et se battent, et ça c’est la patte Casey. Il donne vraiment le rythme à l’équipe, il fait de bonnes choses tous les jours que ça soit à l’entrainement, en échauffement, en match et c’est ce qui nous rend confiant malgré les résultats.

Troy Weaver

« Ni en avance, ni en retard », c’est la conclusion de l’avancé du projet restauration de Troy Weaver. Mais il est clair qu’il y a plus de satisfactions que de déceptions pour l’instant. Même si le projet en est encore qu’à sa fondation, l’envie de voir le royaume prendre forme ne fait que monter de jours en jours.

Source image : JUNFU HAN, DETROIT FREE PRESS

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :