Une équipe décimée de Detroit vaincue à New York

Pas de revanche pour Detroit qui avait déjà perdu face aux Knicks

Après avoir battu les Raptors, nos Pistons se sont déplacés chez les Knicks dans l’espoir de confirmer la tendance… En vain. L’accumulation de la fatigue et des absents, auront été de trop pour espérer revenir avec la victoire.

Menant tout le long du match, les adversaires du jour n’ont pas été mis en danger une seule fois et rien n’a laissé présager un éventuel retour. Malgré cela, il y a du positif ! Avec l’absence des cadres, le temps de jeu a été redistribué à des joueurs mis sur le côté depuis le début de saison. Svi Mykhailiuk, par exemple a eu 37 minutes pour prouver qu’il avait sa place dans l’effectif. Le vétéran Wayne Ellington a eu 38 minutes, alors que Saddiq Bey en a eu légèrement moins.

« Lorsque vous jouez face à New York, vous vous devez de jouer dur. Il faut une présence des deux côtés du terrains, ainsi qu’une présence physique ! Je pensais que les jeunes avaient plus de combativité et de physique. L’utilisation n’a pas été cohérente » Dwane Casey après la défaite face à ces mêmes adversaires

Aucun doute que l’égo a été touché et que l’objectif était de montrer une intensité du début jusqu’à la fin du match. Le dernier quart temps a été remporté de neuf points sur ce match.

Ce qui a été intéressant d’analyser sur ce match a été la capacité de l’équipe à faire jouer chaque joueur dans les systèmes ! En effet, sur les neuf joueurs ayant joué, huit ont franchi la barre des dix points ! C’est une jolie performance, qui aura permis à certains joueurs de se dévoiler. Nous pouvons voir que le français Sekou Doumboya a fini le match avec dix points en quinze minutes (2/3 à 3 points). Le volume de tirs a été égal avec neuf à quatorze tirs pour les guard et les forward titulaires.

« Il y a un fort esprit de compétition dans l’équipe ! Chaque jour nous saisissons notre chance pour jouer à un haut niveau. Nous savons qu’après chaque match, un gars de l’équipe monte à quinze, vingt points. Il y a encore du temps pour pouvoir améliorer son score. C’est une course. » Saddiq Bey notant la concurrence sur chaque poste dans l’effectif, après le match face aux New York Knicks.

Au delà du temps de jeu et du scoring, nous pouvons y voir une adresse au tir assez performante avec 48,8% au tir, 39% à 3 points, et 80% sur la ligne des lancers francs. Cette précision, pas suffisamment présente cette saison, montre le potentiel de cette équipe, lorsqu’elle joue avec concentration. Pas de chance… l’adversaire était meilleur ce soir, mais cela reste encourageant !

« À certains moments, l’inexpérience nous mord dans le dos, mais je ne doute pas à quel niveau l’équipe est capable de jouer. Il y a une raison pour laquelle les équipes expérimentées gagnent gros et nous allons y arriver. Je leur ai dit qu’il y avait des choses que je voyais qui n’apparaissaient pas dans la colonne des victoires et des défaites, mais qui sont positives. » Dwane Casey encourageant ses joueurs.

Il y aura des choses à retenir dans ce match, et des leçons à tirer. Rien n’est à jeter. L’équipe continue à évoluer et à apprendre de ses erreurs, et ce match qui marque la fin de la première moitié de saison laisse quelques jours de répit à la ligue avant d’attaquer la deuxième moitié de saison qui promet une véritable adversité jusqu’en mai. Pour rappel, aucun joueur des Pistons ne sera actif pendant le All Star Week-end.

Source image : Wendell Cruz/AP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :