Stan Van Gundy revient sur ses quatre années à Detroit

L’ancien coach des Pistons revient sur son passage dans le Michigan

Dimanche soir, les Pistons ont accueilli les New Orleans Pelicans à la Little Caesars Arena pour un match remporté 123-112 par Detroit qui enregistre donc une deuxième victoire de rang. Mais ce match a également signé le grand retour de Stan Van Gundy en ville, plus de deux ans après avoir quitter son poste de directeur-coach.

Pendant quatre ans, de 2014 à 2018, Stan Van Gundy a été le coach des Pistons. Avec lui, les fans seront passés par toutes les émotions : l’émergence d’Andre Drummond, son duo avec Reggie Jackson, l’arrivée de Blake Griffin, les cas Josh Smith et Greg Monroe, ou encore le déménagement du Palace d’Auburn Hills. Tant de sujets et de débats qui ont suscité de vives critiques à son encontre, dans une période où la franchise tourne une grande page de son histoire. Mais il aura également provoqué la joie chez tous ces amoureux des Pistons, en ramenant l’équipe en playoffs en 2016, après une période de six années de disette, une des plus longues depuis la création de la franchise.

Aujourd’hui après deux années passées en tant que commentateur chez ESPN et CBS Sports, Stan Van Gundy est revenu à Detroit, mais sur le banc adverse, celui des New Orleans Pelicans, équipe de Brandon Ingram et Zion Williamson. Il coach l’équipe depuis le début de la saison, après le licenciement d’Alvin Gentry à la fin de la saison passée. Les Pelicans sont d’ailleurs auteurs d’un début de saison en-dessous des attentes, n’enregistrant qu’une douzième place à l’Ouest avec un bilan de 11 victoires pour 15 défaites.

A l’occasion de son retour dans le Michigan, le coach s’est livré sur son passé avec les Pistons et des regrets qu’il peut avoir aujourd’hui :

Écoutez, je regrette que nous n’ayons pas gagné assez de matchs et que nous n’ayons pas fait le travail pour lequel nous avons été embauchés.

Stan Van Gundy

Un manque de victoires qui ont fait de lui la cible de critiques et qui a provoqué un sentiment de vive déception chez de nombreux fans, ce dont il est conscient aujourd’hui :

Je réalise que la plupart d’entre eux ne m’aiment pas, mais j’adore les fans de Detroit, et je voulais faire tout ce que je pouvais pour eux. Il y a certains sentiments de regrets de ne pas l’avoir fait, mais j’aime la région, j’aime les gens d’ici, et nous avons passé quatre bonnes années à vivre ici.

Stan Van Gundy

Après ces états d’âme, l’ancien coach des Pistons en a profité pour parler de la situation actuelle de l’équipe et de l’équilibre entre jeunes et vétérans. Un mélange qu’il semble apprécier :

Ce qu’ils ont fait, c’est qu’ils ont mis leurs jeunes joueurs dans une situation où ils jouent avec des gars intelligents, durs et vétérans, ce qui, je pense, aide au développement des jeunes joueurs, donc je pense que ça a été intelligent.

Stan Van Gundy

Une équipe aux nombreux profils qu’il espère prometteuse donc, bien qu’il trouve dommage d’avoir autant de joueurs aussi vieux (Mason Plumlee, Blake Griffin, Wayne Ellington) dans le cinq majeur pour une équipe en reconstruction. Malgré cela, Stan Van Gundy apprécie ce qui a été fait depuis son départ de la franchise, notamment les récents choix de drafts et les signatures de la free agency :

Ils ont été critiqués pour l’accord de Jerami Grant mais il est à la hauteur de tout ce qu’il a fait. J’aime les choix de draft qu’ils ont fait. Je pense que (Isaiah) Stewart et (Saddiq) Bey ont tous deux été vraiment très bons ainsi que (Sekou) Doumbouya depuis un an.

Stan Van Gundy

L’ancien coach des Pistons semble donc rassuré de la direction prise par Troy Weaver à la tête de la franchise, mais aussi celle du coaching de Dwane Casey qui lui a succédé en 2018 après avoir été élu coach de l’année avec les Toronto Raptors.

Ils ont un excellent entraîneur qui les dirige. Dwane (Casey) est un des meilleurs dans le business, donc les joueurs évolueront avec lui, tout comme les joueurs de Toronto l’on fait.

Stan Van Gundy

Presque trois ans après avoir quitté la franchise, Stan Van Gundy est encore dans toutes les têtes des fans des Pistons. Et il semblerait que lui aussi soit encore attaché à cette ville et cette équipe pour laquelle il nourrit d’énormes regrets, à cause de ses différents échecs, qu’il nous livre le temps d’une soirée. Malgré tout, le coach a tourné la page en rejoignant la Louisiane et son équipe de jeunes à fort potentiel qu’il peine à faire décoller. Mais il garde tout de même un œil sur Motor City et sa reconstruction qui commence doucement à prendre forme grâce à Troy Weaver.

Source image : Carlos Osorio | Crédits : AP

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :