Chapitre 9 : Une semaine test pour véritablement retrouver de l’allant

Retrouver l’esprit collectif affiché face à Houston de manière régulière, voilà l’objectif à court terme des Pistons…

Chaque semaine, la rédaction de PISTONS FRANCE vous propose d’analyser le programme de la semaine à venir pour la franchise du Michigan. Toutes les informations relatives aux matches sont énumérées ci-dessous avec un brève résumé des clefs et autres matchups.

Cinq victoires pour deux défaites. Voilà le bilan des Pistons pour le moment en ce mois de décembre. La progression collective continue son cours et semble avoir eu un pic de forme exceptionnel dimanche dernier à Houston. Oui, Detroit est enfin parvenue à trouver un rythme intéressant. La semaine dernière, de très belles choses ont été produites par l’équipe dans le jeu et dans l’attitude même si Motor City n’a pas pu faire le carton plein à cause d’un foutu Slovène chafouin lors du voyage à Mexico. Pour la semaine 9, ce seront quatre nouveaux adversaires qui se dresseront sur la route des hommes de Dwane Casey. Découvrons-les et allons-y de notre petite analyse.

Game 27 : PISTONS (11-15) vs WIZARDS (7-17)

  • Salle : Little Caesars Arena (Detroit, Michigan, États-Unis)
  • Date/Heure : Mardi 17 Décembre 2019, 1h00
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / NBC Sports Washington / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Bruce Brown Jr – Luke Kennard – Tony Snell – Blake Griffin – Andre Drummond
    • Ish Smith – Bradley Beal – Isaac Bonga – Rui Hachimura – Ian Mahinmi

Deuxième confrontation entre ces deux franchises. Lors de la première manche début novembre, les Wizards avaient fait le travail à domicile en dominant son adversaire dans l’adresse et dans l’intensité. Detroit est donc dans l’obligation de prendre une nette revanche dans son antre au vue de la dynamique actuelle. Washington est en effet dans une mauvaise passe tandis que les Pistons relèvent clairement la tête depuis deux semaines. Cette matchup mise dans son contexte est donc clairement un must win pour enfin montrer à tous que les Pistons ne lâcheront pas l’affaire cette saison. Maintenant, ce sera sur le terrain que tout se jouera car les Wizards ne sont pas du tout à prendre à la légère. En effet, même si les résultats ne sont pas au rendez-vous, les hommes de Scott Brooks ont montré à plusieurs reprises qu’ils pouvaient produire du très beau jeu en attaque, notamment sous l’impulsion de l’inévitable Bradley Beal, du rookie Hachimura et de shooteurs fiables tels que Davis Bertans ou encore C.J Miles. Il s’agira donc de ne pas leur laisser prendre confiance au tir et de mettre l’impact physique d’entrée, chose que Detroit n’avait pas su faire lors du premier match. Un impact physique primordial qui sera peut-être difficile de matérialiser puisque le duo intérieur Griffin-Drummond est encore questionnable quant à leur présence à l’entre-deux. Dans tous les cas, il faudra faire preuve d’une conscience collective similaire à celle affichée face à Houston, surtout en défense car c’est bien dans ce domaine que Detroit pourra gagner ce match. La victoire est obligatoire certes, mais elle n’en sera pas moins difficile.

Game 28 : PISTONS (11-15) vs RAPTORS (17-8)

  • Salle : Little Caesars Arena (Detroit, Michigan, États-Unis)
  • Date/Heure : Jeudi 19 Décembre 2019, 1h00
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / TSN / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Bruce Brown Jr – Luke Kennard – Tony Snell – Blake Griffin – Andre Drummond
    • Kyle Lowry – Norman Powell – O.G Anunoby – Pascal Siakam – Marc Gasol

Pour son deuxième match de la semaine, les Pistons accueilleront les champions en titre canadiens. Du point de vue du spectacle pur, ce match s’annonce superbe car les confrontations entre ces deux équipes ont toujours récemment donné lieu à des rencontres intenses et plaisantes à voir. Maintenant, il fait garder en tête que l’effectif des Raptors est infiniment supérieur à celui de Detroit et que même si les hommes de Dwane Casey seront à domicile, Toronto arrive clairement en tant que favori. Fin octobre, Casey et son successeur sur le banc des Dinos Nick Nurse s’étaient déjà rencontrés au Canada lors d’un match qui s’était soldé par une victoire solide de la bande à Lowry. Pour la deuxième manche, tout porte à croire que les Raptors remettront le couvert tant la raquette Siakam-Gasol est capable d’annihiler toute initiative de celle des Pistons. En effet, Toronto ne devrait pas avoir trop de souci à battre encore Detroit étant donné les armes qu’ils ont pour défendre les Pistons additionnées au talent intrinsèque que l’effectif possède pour pouvoir agresser les hommes de Casey en attaque. Motif d’espoir (car il y en a toujours un), rappelons que Motown est dans une belle forme et a montré qu’elle pouvait embêter n’importe quelle équipe dès lors qu’elle joue collectivement. Tandis qu’à l’inverse, les Raptors traînent pour l’instant des pieds depuis le début du mois. Y a-t-il donc matière à y croire ? Les espérances sont faibles, mais comme dit plus haut, les Detroit-Toronto ont toujours depuis la saison dernière un petit goût spécial.

Game 29 : CELTICS (17-7) vs PISTONS (11-15)

  • Salle : TD Garden (Boston, Massachusetts, États-Unis)
  • Date/Heure : Samedi 21 Décembre 2019, 1h30
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / NBC Sports Boston / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Bruce Brown Jr – Luke Kennard – Tony Snell – Blake Griffin – Andre Drummond
    • Kemba Walker – Jaylen Brown – Jayson Tatum – Gordon Hayward – Daniel Theis

Après les Raptors, les Pistons affronteront leurs grands amis des Celtics dans un grand classique de l’Est. Un peu le même client que Toronto : un adversaire solide et rôdé mais pas imbattable. Sur le papier, on pourrait croire que l’on aura affaire à une réelle opposition de style entre des Celtics caractérisés par de fortes têtes à l’extrérieur mais sans joueur dominant à l’intérieur et des Pistons dont les postes 1, 2 et 3 manquent clairement de talent comparés à leur fort duo intérieur. Or, le style de jeu imposé est plus ou moins le même : beaucoup de tirs extérieurs, une forte propension à bien défendre et du goût pour le jeu rapide. Du coup, les deux équipes pourraient tout à fait se neutraliser et donner lieu à un match plutôt serré si bien sûr les Pistons sont dans un bon jour. En tout cas, il faudra d’une manière ou d’une autre profiter des muscles de Drummond et Griffin pour mettre à mal la raquette small ball des Celtics. Dans ce genre de match, le coaching pourrait faire une grosse différence. Le problème, c’est que les Celtics ont Brad Stevens, nous on a Dwane Casey. Clairement, Boston part favori, et est en plus à domicile. Un match très difficile en perspective, mais avec un peu de jugeotte, d’envie et surtout beaucoup de chance, les Pistons ont une carte à jouer.

Game 30 : PISTONS (11-15) vs BULLS (10-18)

  • Salle : Little Caesars Arena (Detroit, Michigan, États-Unis)
  • Date/Heure : Dimanche 22 Décembre 2019, 1h00
  • Liens TV : Fox Sports Detroit / Fox Sports Chicago / NBA League Pass
  • Starting lineups :
    • Bruce Brown Jr – Luke Kennard – Tony Snell – Blake Griffin – Andre Drummond
    • Kris Dunn – Tomas Satoransky – Zach LaVine – Lauri Markkanen – Wendell Carter Jr

Le lendemain du match à Boston, Detroit enchaînera avec un autre grand classique de l’Est, le fameux Pistons-Bulls. C’est la troisième fois que ces deux équipes se croisent cette saison et par deux fois, les Bulls ont pris le dessus. Ces deux franchises que tout oppose historiquement sont pourtant actuellement dans la même situation. Deux équipes middle, qui se cherchent encore, avec du talent mais pas assez pour être considérés comme des équipes sûres de Playoffs. Le bilan des deux franchises est sensiblement identique et le contenu est toujours irrégulier, d’un côté comme de l’autre. Vraiment, Pistons et Bulls ont pas mal de ressemblances en 2019-2020. Capables de belles performances comme de matchs abominables, ils ont toutes les deux l’étiquette d’équipe imprévisible, pas très dangereuse mais dont il faut toujours se méfier. Du côté des Bulls en revanche, c’est clairement l’attaque qui peut effrayer l’adversaire quand elle est en jambes. Côté Pistons, c’est plus souvent la rigueur défensive et la dimension physique qui leur permet de faire des coups. De ce fait, il est très difficile d’établir une analyse ou un pronostic avant ce genre de match. Il faudra juste regarder et voir laquelle des deux équipes est dans un bon soir. Un pile ou face quoi, ni plus ni moins, à moins que d’ici là l’une des deux équipes aient réellement trouvé une cohérence collective durable. Dans tous les cas, il faudra tout donner car un fan de Detroit n’acceptera pas de se faire punir trois fois d’affilée face à Chicago.

source image : Houston Chronicle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :